AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le début de la fin ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylap
Seigneur de guerre
Seigneur de guerre
avatar

Messages : 970
Date d'inscription : 14/09/2010

MessageSujet: Le début de la fin ?   Mar 14 Déc 2010, 12:18

Le soleil s'était dissimulé derrière l'horizon et le ciel se drapait de son voile d'obscurité, plongeant le monde et la cité de Blue Orchid dans la fraicheur nocturne. Sylap courait en pestant à voix basse ; encore une fois il était en retard, comme d'habitude cependant, ça n'était pas de sa faute, l'incompétence chronique des services de communications était notoire mais le roi, enfin l'empereur comme il aimait à se faire appeler désormais, semblait prendre un malin plaisir à le menacer de sa masse. Le fait qu'il se soit évanoui de terreur la première fois y était sans doute pour beaucoup.
L'empereur Toric avait donc convoqué l'ensemble des seigneurs de l'empire des Rats mais il s'était bien abstenu d'en mentionner le motif. Connaissant l'animal, ça n'augurait rien de bon. Sylap décida de couper par les quartiers des conscrits et arriva au pied d'un grand escalier où il retrouva Osuperneune. Ce dernier, tout aussi en retard que lui, s'était pris les pieds dans sa cape et avait dévalé douloureusement l'escalier. Le nez en sang, il faisait tomber la poussière de sa tenue à grandes tapes agacées.
_ Besoin d'un coup de main ? demanda Sylap, en se retenant de rire.
_ Non ça ira, merci, répliqua Osuperneune.
_ T'inquiètes pas au moins Helkar n'aura rien vu, le rassura Sylap.
_ Hélas, rien n'est moins sûr, lança une voix glaciale dans leur dos.
Helkar se tenait là, immobile dans sa tenue d'apparat. Il toisait les deux chevaliers de la froide et lisse expression si commune aux vampires. Aucune émotion ne se lisait sur son visage mais les deux hommes savaient bien qu'au fond de lui, le vampire jubilait de l'humiliation d'Osuperneune.
_ Hé merde, marmonna Osuperneune.
_ Allons y, nous sommes déjà en retard, inutile de froisser Toric, intervint Sylap.
_ Certes, répondit Helkar avec un sourire étrange.
Les trois hommes gravirent donc les escaliers qui leur permettrait de rejoindre la salle de réception du château. Helkar suivait les deux humains à bonne distance.
_ Je le trouve bizarre ce soir, murmura Osuperneune.
_ Ouais il ne t'a pas charrié c'est étrange, répondit Sylap sur le même ton.
_ J'aime pas ça.
_ Comment ça ?
_ Tous les seigneurs convoqués, un changement de comportement de l'intendant... tout ça ne sent pas bon et j'm'y connais.
_ Inutile de chuchoter, j'ai une ouïe supérieure à la votre et je vous entends distinctement, ricana Helkar.
_ Tu sais quelque chose que nous ignorons ? demanda Sylap.
_ On pourra remplir une bibliothèque avec ce que je sais et que vous ignorez.
_ Réponds simplement, lâcha Osuperneune en levant les yeux au ciel, ce qui faillit le faire tomber à nouveau.
_ Et bien oui, je connais l'objet de cette réunion. Plusieurs annonces seront faites.
_ Des bonnes nouvelles j'espère, marmonna Osuperneune.
_ Excellentes en vérité, murmura Helkar, le visage triomphant.
Ils arrivèrent enfin à la salle de réunion ou un héraut les annonça. Comme ils s'en doutaient, ils étaient les derniers. Tous les seigneurs Rats étaient présents. Les armures brillaient de mille feux et les conversations étaient enjouées. Il y avait là toutes les créatures du monde connu ; humains, mages, créatures des ténèbres et démons cohabitaient en toute harmonie.
Toric se dirigea vers Osuperneune et Sylap pour les accueillir en riant et leur administra de grandes claques dans le dos, ce qui manqua de les faire tomber, avant de s'éloigner dans la foule.
_ Étrange accueil, commenta Sylap.
_ Il doit déjà être ivre, hasarda Osuperneune.
_ Ouais enfin il aurait pu m'attendre, râla Sylap en fronçant les sourcils.
_ Où est passé ce maudit vampire ? remarqua Osuperneune.
_ Parti vider une chèvre sans doute.
Les deux hommes éclatèrent de rire quand un gong sonna. Les conversations se turent et Toric grimpa, difficilement, sur une table avant de prendre la parole :

"Amis Rats,

Mes mages sont formels et ce monde se terminera demain midi et notre victoire est aujourd'hui plus que certaine. En effet, nos quêtes des larmes de la déesse nous offriront protection lors du cataclysme à venir et nous survirons !

Je vous remercie tous pour cette victoire même si elle fut laborieuse.

Lorsque la déesse aura recréé ce monde alors nous serons prêt à le conquérir et remporter encore d'autres victoires.

Je souhaite une bonne chance et bon courage à Helkar qui prendra le contrôle de l'alliance ensuite car avec une équipe comme nous il risque de se faire des cheveux blancs.

Vive les rats voraces. "

La stupeur avait envahit les seigneurs Rats, puis une clameur de joie tonitruante explosa dans la salle. L'empire des Rats Voraces perdurerait pour toujours.
_ Je rêve, soupira Osuperneune.
_ Quoi ?
_ Helkar n'est pas très doué de manière générale mais en politique il est fin stratège, faut le reconnaitre.
_ Comment ça ?
_ Ben je me demande comment il a pu manœuvrer pour que Toric lui confie les rênes de l'empire.
_ En fait Toric restera notre chef...
_ Je sais bien mais dans les faits c'est Helkar qui gèrera tout, donc c'est lui qui aura le pouvoir véritable.
_ Je crois que tu exagères, remarqua Sylap, je doute que Helkar puisse imposer quoi que ce soit à Toric... ou à nous.
_ T'as sans doute raison. J'espère qu'il va pas trop nous gonfler quand même, parce que bon il était plutôt cool Toric même si sa masse...
_ Ouais. Je ne pense pas qu'Helkar oublie nos aventures partagées ici bas tu sais...
Ils virent Hugh qui était assis à une table, l'air maussade.
_ Ben alors, qu'est-ce qui ce passe ? demanda Osuperneune.
_ Pfff, on s'ennuie ferme. Aucune armée n'a franchi nos frontières depuis des lustres et les seuls qui l'aient fait c'était 3 paysans qui s'étaient paumés.
_ Je vois, t'as pas eu ton compte d'hémoglobine, expliqua Sylap.
_ T'aurais pas des liens avec les vampires des fois ? demanda Osuperneune.
_ On parle de moi ? les interrompit une voix suave.
Les trois humains se retournèrent et découvrirent un Helkar à l'air radieux. Ils ne purent s'empêcher de frissonner.
_ Non, répondit Sylap, on se demandait d'où venait ce gout du sang chez Hugh.
_ Il aime à le rependre, corrigea Helkar, c'est un grand gâchis que toutes ces tueries en fait.
_ Félicitations pour ta nomination, intervint Osuperneune.
_ Merci, dit Helkar, surpris.
_ J'espère que tu n'oublieras pas tes potes quand tu seras devenu un important.
_ Ne t'inquiètes pas mon cher Neuneu, je sais parfaitement comment exploiter vos... compétences, répliqua le vampire avec un sourire narquois en se se retirant.
Les trois hommes se regardèrent ; ils n'aimaient pas ce sourire.



Revenir en haut Aller en bas
 
Le début de la fin ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rats Voraces :: Les chroniques :: MM:HK :: Les chroniques enflammées :: Raamelott-
Sauter vers: