AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les rats voraces s'installent sur les terres du chant des dryades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
doudli
Roi Bouletotor
Roi Bouletotor
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 34
Localisation : CLERMONT FERRAND

MessageSujet: Les rats voraces s'installent sur les terres du chant des dryades   Jeu 03 Fév 2011, 02:15

Le ciel était rougeoyant. L’air suffoquant. En un instant, les terres du démon enflammé s’étaient retrouvées consumer. Durant des générations, la prophétie du grand dragon d’Asha s’était transmise, passant d’une civilisation à l’autre. Mais au fil du temps, la prophétie s’était transformée en légende, chacun la faisant sienne en faveur de ses propres croyances.

Les Elfes vénèrent Alargon, le grand dragon protecteur, celui qui pourvoit au besoin de la terre nourricière, celui qui étend les
forets et protège le règne sans partage des sylvains.

Les académiciens s’inclinent devant Ténélir, le voyageur, celui qui domine les cieux et l’horizon. De ses ailes, ils protège les royaumes célestes des magiciens et veille à leur quiétude.

Les nécromanciens se repaissent du sang en l’honneur de Caïn, le solitaire, vengeur de tous les non-morts. Le sang répandu assure la longévité de la race et de ses pouvoirs sombres.


Les infernos vénèrent le culte du passeur, celui qui consume les ames immortels et attise le feu flamboyant de la colère. Chaque cœur pur corrompu renforce le pouvoir des infernos et leur puissance en ce bas monde.

Les havres rendent grâce à keiran, le dragon souterrain, grand gardien des terres humaines. Il permet l ‘équilibre des forces sur
terres et galvanise le moral des troupes de paladin.


Aussi, chaque civilisation guerroyait avec ferveur et détermination afin de rendre hommage au dragon immortel, seul garant de leur pérennité sur ces terres désolées. Le sang fut versé en offrande et les pertes furent innombrables afin de rechercher l’immortalité et les faveurs du dieux parmi les dieux.

Toutefois, un homme, en secret, savait au fond de son cœur, que seul le plus brave, le plus impitoyable, le plus féroce de tous méritait ces récompenses divines. Depuis son plus jeune âge, il avait été élevé dans les valeurs de courage, justesse et dévouement dans le respect de ses ancêtres.

Le plus célèbre de ces ancêtres, Ronge-Moelle, avait laissé un credo à ces descendants. « Seul celui qui assouvira les dieux sera
digne de leur bienfait ». Toric, roi des rats voraces, en fit son leitmotiv. Plutôt que de rechercher l’opprobre des dieux, il décida donc de mettre à feu et à sang ces terres jusqu’à ce que keiran le reconnaisse comme seul monarque de ces terres. Flanqué de ses sujets, il défit les puissants royaumes du pacte, des ZonZ, des Archontes, de la lutte finale et des Tangs
Ardents.

Sa volonté de fer et sa détermination avaient fait de lui le roi des rois. Quel autre souverain pouvait se vantait d’avoir réuni les
onze larmes sacrés de la déesse Asha. Certes, ces conquêtes avaient couter de lourde pertes aux armées des sujets du roi mais l’histoire se rappellera à jamais de ces valeureux soldats morts pour la gloire de leur roi.


Ainsi après de nombreux mois de guerre sanglante, Toric fut enfin le seul maitre de ses terres. Chaque rocher, chaque arbre, chaque montagne était soumis à sa volonté. Nul ne pouvait échappé à son courroux et son ambition avait ébranlé le ciel lui meme.

Toutefois, les dieux sont capricieux et aucun d’entres eux ne tolèrent longtemps la domination d’un mortel. Et Toric connaissait déjà le prix à payer pour avoir plier le ciel à sa volonté.


Jamais l’aube ne lui avait paru aussi belle. Debout au bord du précipice de l’Arantiel, Toric faisait face au soleil levant. Du haut de sa stature imposante, on aurait cru que le soleil lui meme présentait ses respect au roi. Toric appréciait ces moments de solitude ou il pouvait profiter de ses terres et des merveilles quelles offraient. L’espace d’un instant, il avait l’impression de communier avec ses ancêtres et il sentait leur regard bienveillant se poser sur lui.

Après avoir profiter du spectacle, Toric tourna les talons et pris le chemin de son château. Il avait convié tous ses sujets, ce qui
franchement, les inquiétait plus qu’autre chose.

Durant de longues heures, il rendit hommage au travail et au sacrifice que chacun d’entre eux avaient consentis. Après tout, il était maitre incontesté de ses terres aujourd’hui grâce à sa volonté et au dévouement de ses fidèles sujets.

Étonnamment, il prit le temps de s’entretenir individuellement avec chacun d’entre eux, chose rare s’il en est. Une fois ces
palabres terminés, il convoqua les 11 seigneurs détenteurs d’une larme d'Asha.

L’assemblé était composé du chef espion Sylap, du chef du commerce Helkar, du chef militaire Douli et des seigneurs Suziwan, Marsakh, Yochama, Ynaelle, Znuki, Vimaxtor, Keldhar et Hugh.


Après les avoir remercié pour leurs loyaux service, Toric réquisitionna les larmes de la déesse. Lui seul était habilite de la convoqué par le biais du grand dragon. De plus, il était le seul à connaître la suite des événements et il se faisait une joie d’assumer les conséquences de ses actes. Enfin, il rendrait hommage à ces ancêtres, enfin, il accéderait au rang
de légende.

Toutefois, avant de convoqué la déesse, il prit à part l’intendant Helkar.

« - Cher intendant, je ne t’es pas menait une vie facile durant toutes ces campagnes. Néanmoins, je veux que tu saches à quel
point, j’ai apprécier tout ce que tu as fait pour le royaume

- Ce fut un honneur mon roi, jamais le non-mort que je suis n’avait espéré tel reconnaissance.

- Helkar, la résurrection du grand dragon va nécessite un grand sacrifice. Mais les rats voraces doivent continuer leurs aventures, chacun d’entre eux à mériter de mourir ou de vaincre sur le champ de bataille. Je m’apprête aujourd’hui à faire
en sorte que chacun d’entre eux en est l’opportunité.

- Je comprends mon roi » bien qu’en réalité, Helkar ne voyait pas du tout ou le roi voulait en venir.

- « A partir de maintenant, je tiens à ce que tu prennes en charge l’avenir de mon royaume et que tu veilles à ce qu’il prospère
à travers les âges.


- Mais mon roi, vous êtes le seul à pouvoir nous guider. Je ne suis en aucun cas capable d’assumer vos responsabilités !


- Tu te trompes Helkar, tu as en toi la force nécessaire pour diriger mon royaume, qui plus est, je ne serais jamais loin pour t’appuyer et t’aider dans ta tache. Toutefois, il va me falloir très longtemps avant de pouvoir assumer de nouveau la tache de roi à part entière. Je te confie donc mon royaume, l’acceptes-tu ?

- Bien entendu mon roi ! »

Sur ce, Toric expliqua à Helkar ce qu’il attendait de lui ainsi que la suite des évènements.

Helkar rejoignit les autres seigneurs, fier de la tache qu’il devait accomplir mais attristé par la future tournure de l’histoire.

Toric s’adressa aux seigneurs.

-« Mes chers vassaux, jamais roi n’eut l’honneur de commander à d’aussi prestigieux sujets. Vos exploits ont fait ma gloire et
celle de mon royaume. Sachez que quoi qu’il arrive à l’avenir, je serai le plus fier des rois ayant jamais régnais sur ces terres. »

Les sujets du roi Toric s’inclinèrent devant leur roi plein de respect et de crainte. Sur ce, le roi réquisitionna leurs larmes sacrées qu’il remirent tous de bonnes grâces.

Le dernier regard que leur lança le roi fut empli de fierté et de compassion. Ce regard fut le plus grand moment de leur vie et changea à jamais leur conception de leur engagement envers le royaume. Bien que silencieux, ce message les conforta dans les sacrifices qu’il aurait à commettre dans le futur.

Toric disposa en cercle les larmes de la déesse. Une fois fait, il se positionna au centre du cercle. Helkar intima aux seigneurs
présents de se mettre à l’abri afin de profiter du spectacle.

Toric récita les incantations sacrées. Enfin, la terre et le ciel se mirent à trembler. Eructant de joie, le roi s’écria,

-« Enfin, Elle arrive ! »

Levant sa masse au dessus de sa tete, le roi éclata d’un rire dément.

-« Béni nous pour les générations à venir mais en aucun cas tu n’auras mon royaume ! » s’écria le roi.

Faisant appel à toutes ses forces, le roi érigea un bouclier magique autour de lui et de son royaume. Les spectateurs présents jurèrent à l’avenir avoir vu les spectres des ancêtres de Toric à ces cotés. Dans un ultime effort, le roi protégea ses loyaux sujets et son royaume.

Jamais personne n’assista à un tel courage et à une tel bravoure. Le roi subit milles tourments mais tiens bon afin de préserver son royaume. Ainsi de roi des terres enflammés, Toric devint une légende à l’image de Ronge-Moelle, son ancêtre.




P.S: Je m'essaye ici à ma première chronique. Je vous demande votre indulgence , cela m'a couté 3h, un paquet de lucky et une bouteille de 70 cl de ricard pour l'écrire. Il se peut donc qu'il y ait des incohérences ou des divagations (merci Mr Ricard), mais j'ai essayer de faire du mieux possible.

Edit: C'est fait, pas besoin de retravailler, c'est très bien comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/Black-Jack-Store/220619247985995
 
Les rats voraces s'installent sur les terres du chant des dryades
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les dents des rats
» alerte aux rats !!!
» problème de galle d'oreilles sur rats
» Ou trouver des rats congelés ?
» Viande aux rats = Cannibalisme ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rats Voraces :: Les chroniques :: MM:HK :: Le chant des rats :: La Légende Des Rats Voraces-
Sauter vers: