AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les aventuriers de l'obélisque perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylap
Seigneur de guerre
Seigneur de guerre
avatar

Messages : 970
Date d'inscription : 14/09/2010

MessageSujet: Les aventuriers de l'obélisque perdu   Mar 05 Oct 2010, 14:04

Les trois seigneurs Rats se présentèrent en même temps à la salle du trône. Cette salle n'était en fait qu'une grotte aménagée sommairement et éclairée de torches. Il y avait là les différents trophées de guerre du Seigneur Toric ; des armes, des tapisseries chatoyantes et même un vampire empaillé. Lorsqu'il le vit, Helkar déglutit bruyamment.
_ Pourquoi on est là à votre avis ? demanda-t-il.
_ Ché pas, répondit Sylap. On a du faire une connerie.
_ J'espère que non, marmonna Helkar en jetant un oeil au vampire.
_ En tout cas c'est vraiment pourri la déco ici, remarqua Osuperneune. Pire que dans la taverne de...
Une porte grinça dans leur dos et deux hommes pénétrèrent dans la salle, clouant le bec d'Osuperneune. Il s'agissait de Toric et de Doudli, le chef militaire de l'alliance en personne.
_ Ca alors, s'étonna Toric. Vous êtes pas à la bourre ?
_ Heu, en fait je croyais que c'était hier moi, répondit Sylap.
_ Pareil, annonça Osuperneune.
_ Je sais, répliqua Toric, en fait, j'ai mis exprés la date d'hier sur le message. Comme je savais que vous ne seriez jamais là à temps, ça m'a permis de faire autre chose que de glander à vous attendre.
_ Oh c'est pas con, approuva Osuperneune.
Toric s'assit lourdement sur son trône d'os, l'air las.
_ Bon. Si vous êtes là c'est qu'on a une mission à vous confier.
_ A nous ? demanda Sylap.
_ Bah ouais, j'ai personne d'autre sous la main, confirma Toric l'air chagrin.
_ J'espère que c'est pas encore pour aller buter des dragons, la dernière fois on a quand même eu très chaud, nota Osuperneune.
_ En même temps faut être un peu con pour aller buter des dragons juste avec un arbalétrier ! s'agaca Toric.
Doudli soupira avant de délarer :
_ Votre mission est de découvrir un obélisque.
_ Encore ? Mais on en a pas déjà trouvé des obélix ! s'étonna Osuperneune. Hugh et...
_ Oui ben il nous en faut encore et vous êtes les seuls à encore rien avoir foutu, coupa Toric en faisant rouler sa massue dans ses mains.
_ D'accord mais on doit la chercher où cette caillasse ? demanda Sylap.
_ Dans la vallée des gremlins d'après notre cartographe, répondit Doudli.
_ Pfiou c'est pas la porte à côté, remarqua Osuperneune.
_ C'est pour ça que vous allez vous magnez à partir. Ah et il faudra être discret aussi, l'alliance des Fidèles de Ahès sera toute proche, expliqua Toric. Ces chiens voudront surement le découvrir avant nous.
_ On va prendre des gars avec nous alors, prévint Helkar.
_ Pas question, je vous ai dit qu'il fallait pas se faire remarquer et vos hommes sont encore plus débiles que vous.
_ Donc en gros, faut fouiller la forêt de cette vallée à nous trois pour trouver l'obélisque, résuma Sylap.
_ Exactement, affirma Toric, légérement surpris que l'un d'eux ait compris.
_ Putain, ça va être mouton, déclara Osuperneune.
_ Non, on dit "ça va être coton", le reprit Toric après un petit moment de réflexion.
_ Aussi oui.
_ Bon bé puisque vous n'avez pas de questions, dégagez.
Les trois hommes s'empressèrent de sortir sans demander leur reste. Doudli jeta un coup d'oeil à son chef et demanda :
_ Vous pensez vraiment qu'ils vont y arriver ?
_ Eux ? S'ils se font pas buter ça sera déjà ça.

_______________________________________________________________________________________________________



Les trois seigneurs Rats s'étaient réunis au sommet d'une colline qui surplombait la vallée des gremlins.
_ Sinon je m'demandais. Pourquoi vous vous faites appeller Helkar maintenant ? demanda Osuperneune.
_ J'aime bien changer, et puis Gouik ça faisait pas très guerrier.
_ C'est bien vrai ça, on dirait le cri d'un petit cochon, dit Osuperneune en riant.
_ Bon, sinon comment on va faire pour ratisser tout ça ? s'empressa de demander Sylap.
_ On va commencer par la rivière là, indiqua Helkar en montrant le cours d'eau qui délimitait la forêt à l'est. Ensuite on remonte vers le nord. Avec du bol, on y arrivera vite et on pourra se barrer de ce coin pourri.

Très fiers de leur tactique, les trois comparses se dirigèrent vers la petite rivière et pénétrèrent dans la forêt.
_ Bon bé, y a plus qu'à, dit sobrement Osuperneune.
_ C'est gros comment un obélisque au fait ? demanda Sylap.
_ J'en ai vu un sur les terres de Sire Hugh, expliqua Helkar, c'est assez grand, comme un titan avec plein de dessins bizarres dessus, on ne le ratera pas s'il y en a un. Allons-y.
Ils fouillèrent ainsi durant toute la matinée, minutieusement. C'était un travail harassant et ils furent heureux de se retrouver pour déjeuner, et faire une sieste. Ils furent réveillés par une voix qui s'approchait. Comme un seul homme, ils bondirent dans des fourrées pour se dissimuler. Ils furent soulagés de reconnaitre les seigneurs Hugh et Znuki et ils sortirent de leur cachette.
_ Ah vous voilà, dit ce dernier. J'avais les boules de pas vous retrouver dans cette jungle.
_ Qu'est-ce que vous foutez là ? demanda Osuperneune. On est en mission secrète.
_ On est venu en renforts, expliqua Hugh. J'espère qu'il y a du monstre dans cette forêt mais, hélas, elle ne m'a pas l'air bien lugubre...
Ils se turent soudainement alors que de nouveaux éclats de voix leur parvenaient.
_ C'est pas possible, Toric a envoyé d'autre renforts ? chuchota Helkar.
_ Non. Fermez là, ordonna Hugh. Le bruit vient de par là, ajouta-t-il en pointant l'est du doigt.
_ Les fidèles d'Ahès ? demanda Helkar.
Hugh haussa les épaules.
_ Qui que ce soit on les dézingue fissa et puis c'est tout.
Dissimulés derrière des arbres, ils attendirent et, finalement, une petite troupe de diablotins apparut.
_ Houlala ils sont huit, qu'est-ce qu'on va faire ? chuchota Helkar.
_ On les massacre, répondit placidement Hugh sur le même ton.
_ Non, il nous faut un plan, tempéra Sylap.
_ Y a même pas de cailloux ici, se lamenta Osuperneune.
_ On s'en tape, s'agaca Hugh, on fonce. Chargez ! hurla-t-il en faisant tournoyer sa hache au-dessus de sa tête.
Si les diablotins furent surpris, ils n'eurent pas le temps de le manifester. En hurlant comme un damné, Hugh jouait avec sa hache dans une tornade écarlate. Des morceaux de diablotins volaient en tous les sens. En moins de deux minutes, il ne restait plus que des morceaux ensanglantés répartis un peu partout en une scène de carnage où les odeurs de sang et de soufre se mélangeaient.
_ Pfff, même les diablotins c'est plus ce que c'était, constata, dépité, Hugh.
_ Je crois que je vais vomir là, annonca Sylap avant de courrir derrière des fourrées.
Les cinq hommes quittèrent ensuite la scène et continuèrent leur quête de l'obélisque. Lorsque le soir tomba, ils avaient couvert une longue distance mais n'avaient rien trouvé ; ils établirent un campement dans une clairière et passèrent la nuit.

Le lendemain, ils reprirent leur fouille minutieuse et peu avant midi, Osuperneune découvrit quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Un vieil académicien se trouvait là, assis sur une souche, jambes croisées, il caressait de ses longs doits décharnés une grande barbe blanche. Il ne paraissait pas menacant, aussi Osuperneune engagea la conversation:
_ Bonjour Mage, je suis à la recherche d'un objet, pourrais-tu me venir en aide ?
_ Salut à toi, noble guerrier. Avant que je ne t'offre mon aide, il te faudra répondre à trois questions.
_ D'accord. Facile.
_ Je te préviens que si tu te trompes, tu devras me donner 10 pièces d'or.
_ Heu...allons-y.
_ C’est l’enfant de ton père et de ta mère, mais ce n’est ni ta sœur, ni ton frère. Qui est-ce ?
_ Ben c'est moi, répondit Osuperneune sans réflechir.
_ Très bien, voici la seconde question : Tu es aveugle, sourd et muet. Combien de sens te reste-il ?
_ Heu. Deux, répondit Osuperneue après quelques secondes de reflexion.
_ Non ! Tu me dois 10 pièces d'or,dit le mage avec un sourire. Une autre réponse peut-être ?
_ Je peux appeller des amis ?
_ Non, tu...
Le mage ne put terminer sa phrase car les quatre compagnons d'Osuperneune firent leur arrivée. L'académicien se renferma tandis qu'Hugh approchait à grandes enjambées.
_ C'est qui ce type ? demanda-t-il en montrant le magicien d'un signe de tête.
_ Un mage qui a promis de m'aider si je trouvais les réponses à ses questions.
_ On n'a pas le temps avec ces aneries. Tu vas nous aider à trouver l'obélisque oui ou non ? demanda Hugh.
Percevant sans peine la menace, le mage fit apparaitre une gargouille de pierre qu'Hugh fit exploser d'un coup de hache. Il attrapa le mage par le col et le menaca :
_ Ou bien tu nous aides ou bien je te découpe en petits morceaux.
_ Et c'est un spécialiste du genre, appuya Helkar.
Le mage, tremblant de peur, fit un geste étrange et les arbres s'écartèrent, révélant ainsi un chemin au bout duquel se trouvait l'obélisque.
_ Ben voilà, c'était vraiment pas compliqué hein, s'esclaffa Hugh en jetant le mage dans des buissons. Que l'un de nous aille prévenir le roi, nous autre on va déblayer tout autour de l'obélisque et installer un campement digne de recevoir le roi et les mages qui décrypteront ce truc.
_ Bon, heu, je vais aller prévenir Toric, annonca Sylap en s'éloignant. Après tout je suis courreur niveau trois, ajouta-t-il en marmonant.
_ 'foiré, murmura Helkar.




















Revenir en haut Aller en bas
Hugh
Chef
Chef
avatar

Messages : 358
Date d'inscription : 16/09/2010
Localisation : Campagne aixoise

MessageSujet: Re: Les aventuriers de l'obélisque perdu   Mer 06 Oct 2010, 11:06

Que du bonheur ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
 
Les aventuriers de l'obélisque perdu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ma perruche a perdu les plumes de sa queue...
» help sos milou bichon agé perdu a bruxelles!!!
» Perdu chien croisé boxer husky saint hilaire
» ma perruche a perdu ses longue plumes pour voler
» chien perdu à Granby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rats Voraces :: Les chroniques :: MM:HK :: Les chroniques enflammées :: Raamelott-
Sauter vers: